infos pratiques
# SUR LE CHEMIN... D'INSOLITE
Septembre / Octobre / Novembre 2017


À Venir

Novembre (18e)
Du 9 au 19 novembre
Au Shakirail/CP5 -
72 rue Riquet


A cette occasion nous vous convions à deux temps de lecture-performance
Le 9 novembre 2017 à 19h
&
Le 19 novembre 2017 à 16h30

Du 7 au 28 novembre
Bibliothèque Jacqueline de Romilly
- 16 Av. de la Porte Montmartre


Précédemment

Octobre (20e)
Du 1er au 8 octobre
Librairie du Monte en l'Air
- 2 rue de la Mare
Du 10 au 22 octobre
Hôtel de la Mare - 20 rue de la Mare


Septembre (12e)
Du 7 au 19 septembre
Au 100 ECS -
100 rue de Charenton
Bibliothèque Saint-Eloi
- 23 rue du colonel Rozanoff
Librairie La Terrasse de Gutenberg
- 9 rue Émilio Castelar





 

 

 
Sur le chemin...d'Insolite
Collectif l'Art au Quotidien
novembre 2017
Installation plastique et sonore in situ/performance

Au printemps 2017, le Collectif l’art au quotidien est allé à la rencontre d’habitants des 12ème, 18ème et 20ème arrondissements de Paris, autour de la question "Qu’est-ce qui pour vous fait paysage ?"

De ces rencontres et de ces témoignages est née une création musicale chorale composée de toutes ces voix. Comme des balises dans la ville, chaque lieu accueillant l’installation est un point de résonnance et d’écoute de tous ces points de vue.

Après avoir circulé dans les 12ème et 20ème arrondissements durant les mois de septembre et octobre, l’installation plastique et sonore in situ "Sur le chemin … d'Insolite" s'installe dans le 18ème arrondissement.

D’abord accueilli au CP5/Shakiraïl du 9 au 19 novembre, cette installation itinérante finira son parcours à la Bibliothèque Jacqueline de Romilly du 7 au 28 novembre 2017.

Sa re.création in situ au Shakirail sera l’occasion de deux lectures-performances les 9 et 19 novembre
Collectif l'Art au Quotidien
Créé en 2003, le collectif l’Art au Quotidien conçoit, produit et met en espace des dispositifs d’expérimentation et de création artistique in situ, pluridisciplinaires et transversaux. Il déplace ainsi le lieu de fabrication de l’art et de la pensée dans l’espace public, en lui redonnant un peu de son sens premier, celui d’un espace d’échange, d’énonciation publique des idées, donc de construction de la pensée et du point de vue.