contenu principal

ATELIER / APPEL À PARTICIPANT.E.S

“Embarquement pour des voyages de proximité”
Partagez une aventure artistique aux côtés des Souffleurs commandos poétiques !
Du 2 au 7 mai – Maison des Ensembles, Paris 12e

En écho au spectacle Le Chant des vagabondes, Les Souffleurs ont imaginé une aventure artistique à partager en amont : écrire et mettre en jeu ses propres récits de voyage.
Pendant une semaine, laissez-vous guider lors d’ateliers d’écriture et de mise en scène pour fabriquer, révéler et présenter votre jardin intérieur dans une valisette en carton

Après avoir présenté « La figure du baiser » de Nathalie Pernette au Palais Royal en 2018, Art’R collabore de nouveau avec Monuments en mouvement, programme de danse et de cirque du Centre des monuments nationaux et s’associe cette année avec le Théâtre de Châtillon, pour une carte blanche de la chorégraphe Satchie Noro dans les jardins de l’hôtel de Sully.
Du 16 au 18 juin, venez découvrir deux pièces de la compagnie Furinkaï et un concert de clôture de Maïa Barouh le 18 juin.


VESTIGES
Création 

veStiges est une pièce solo-s, un chant des courbes pour des espaces « hors-mesure », en milieu végétal ou minéral, une composition sur le mouvement circulaire et ses amplitudes, du petit au grand, du proche au lointain, de l’intime au développé.

Cette pièce explore ce qui tourne, circule, s’arrondit, s’entortille et s’emmêle.

Ce que fabrique la rotation avec un corps et ce que le corps fabrique comme rotation.

Ce qui s’échappe de la mémoire sous l’effet d’une force ex ou concentrique.


LES ARPENTEUSES
1ère partie

C’est un projet chorégraphique, un tissage scénographique qui développe à partir de la relation du corps et de l’objet quotidien – la chaise – une écriture en mouvement, un lieu d’exploration, de métamorphose et de dialogue.
C’est une installation éphémère dans un pliage, dépliage permanent. Elle convoque trois présences s’inventant architectes d’un espace qui se recompose sans cesse.

Les Arpenteuses est une réécriture du projet « Sillas », créé et interprété à l’origine par les 3 artistes chiliens Nicolàs Eyzaguirre, Juan Larenas, Carlos Canalès et Satchie Noro.


MAIA BAROUH
Concert

Chanteuse, flûtiste, auteur, compositrice et arrangeuse Franco-Japonaise. Maïa est une artiste unique mélangeant les chants ancestraux Japonais avec du  rap franco-Japonais, groove, électro, chanson avec une grande liberté. L’une de ses particularités est sa grande technique vocale – largement inconnue  provenant d’une île au Sud du Japon  qu’elle associe à sa flûte traversière, percussive et insolente.
Maïa a cette capacité exceptionnelle à réaliser des mélanges improbables. C’est de là que naît son style inimitable et reconnaissable.
Avec sa grande expérience de la scène, sa folie, son énergie volcanique et sa musicalité sans frontières, Maïa Barouh nous emmène au cœur de ses racines où mélancolie et transe, groove et musique électronique, rap et chant ancestraux se côtoient, et saisit le public par sa voix qui vous prend aux tripes !

www.maiabarouh.com

Création 2020

Le groupe « Peaux bleues » est constitué de femmes et d’hommes aux horizons multiples… Unis, ils vont de ville en ville donner leur concert. Ce groupe affiche ses valeurs, celles de l’égalité des chances, du droit de faire exister sa différence. Il les chante, sans faire de concession. Ensemble pour, en concert, produire du beau : le beau, comme un bouclier contre les idées préconçues et le délit de sale gueule.

Un spectacle en mouvement pour 12 interprètes, acteurs, musiciens, danseurs et chanteurs.
Un manifeste en musique contre les idées reçues et préjugés de tous bords.
Le délit de sale gueule.
Comment rendre visible ce qui ne semble ne pas l’être… ?
En passant de l’autre côté du miroir sans faire de vagues ?
Non ! Ça c’est dans les contes de fées
On va mettre les pieds dans le plat, en fanfare.
Histoire de dire que nous sommes tous faits d’un bout d’ici et d’ailleurs.
On affiche la couleur, on cultive la mélanine, la boucle et le cheveu crépu.
On porte le menton haut, Shine up !
C’est ici que prend racine le futur.
Le monde est en mouvement, il va indéniablement et sûrement contre toutes ces oppositions et oiseaux de mauvais augure vers le métissage.
Être à l’écoute de la culture de l’autre ne signifie pas l’extinction de sa propre culture, elle est éclairante et permet une meilleure compréhension du monde.
Avec « Peaux bleues » nous rajoutons une couleur, une tribu de plus à l’humanité…
Un continent, devrions-nous dire.

Opérette de rue pour une fanfare et 4 chanteurs

La mairie a cette année décidé d’organiser la “Journée du bonheur” au cours de laquelle une mesure grandeur nature va avoir lieu : une évaluation du niveau de bonheur de la commune avec à la clé une possible attribution du label “ville heureuse”. Un cortège s’organise afin de sonder la population, d’effectuer des prélèvements et de relever l’Indice de Bonheur Urbain (IBU)… Le tout en musique et en chansons dans un spectacle plein de légèreté, de surprises et de joies partagées.